Communication
et action internationale

L'Agence s'adresse aux acteurs de l’eau et au grand public par différents supports ou des événements. Elle agit pour « mieux communiquer, informer et former » sur la politique publique de l'eau et sa déclinaison en Adour-Garonne notamment sur les enjeux du changement climatique.

A l’international, l’Agence accompagne les collectivités et les associations qui favorisent l’accès à l’eau pour tous et une gestion durable de la ressource.

Mobiliser sur le programme d'intervention, sensibiliser le public aux enjeux du bassin

La communication de l’Agence explicite la politique publique de l’eau menée en Adour-Garonne et informe sur les grands cadres : Directives européennes, cadre réglementaire, SDAGE, etc.

L’Agence soutient les projets de communication qui facilitent la compréhension des enjeux et la mise en œuvre du programme d’intervention sur le bassin, en insistant sur ses thématiques prioritaires. Elle incite les acteurs à s’engager et promeut les comportements responsables.

L’Agence agit sur l’éducation à l’eau, en diffusant de la connaissance sur l’état des eaux et des milieux, les enjeux actuels et futurs, comme l’adaptation au changement climatique.

Point fort du programme

Taux d’aide de 50%

aux programmes structurants de sensibilisation-éducation sur la ressource ou les enjeux spécifiques au bassin

Aider et coopérer pour l’accès à l’eau et la gestion intégrée des ressources à l’international

L’activité internationale de l’agence vise à apporter une aide publique au développement dans les domaines de l’accès à l’eau et à l’assainissement pour tous.

Elle se décline par le soutien à des actions de coopération institutionnelle, de solidarité (ou de coopération décentralisée) et des aides d’urgence. L’agence accompagne les collectivités territoriales à recourir au dispositif Oudin-Santini.

Elle promeut la gestion intégrée des ressources en eau, par plusieurs coopérations en Amérique Latine et sur le fleuve Sénégal.

Points forts du programme

Un taux d’aide jusqu’à 80 %

accordé aux collectivités territoriales pour leur action internationale liée à l’eau.

  • L’accompagnement de projets solidaires sur toute la zone prioritaire de l’Aide publique au développement.